EMPLOYÉS TEMPORAIRES, UN SYNONYME DE SOUPLESSE DANS LE DOMAINE JURIDIQUE

EMPLOYÉS TEMPORAIRES, UN SYNONYME DE SOUPLESSE DANS LE DOMAINE JURIDIQUE

Article écrit par nos collègues Marie-France Doyer, Julie Martel et notre président Marcel Bérubé et paru dans le magazine Liaison de l’Association Canadienne des parajuristes.

 

Employés temporaires, un synonyme de souplesse

Que l’employeur soit à la recherche d’un parajuriste pour un cabinet d’avocats ou dans un contentieux, plusieurs d’entre eux désirent gérer le surplus de travail  à l’aide d’employé temporaire.  Ces travailleurs acharnés sont trop souvent démontrés comme étant des employés atypiques, sans emploi stable, sans aucune sécurité d’emploi et sans avantages sociaux. Cependant, ses employés désirent se trouver un emploi qui est en activité pour une période de temps définis.

Mais, soyez sans crainte, car les temps ont bien changé. Il existera toujours des petit, moyen et grand cabinets  avides de se procurer de la main-d’œuvre à bon marché de façon temporaire. Avec la pénurie de main-d’œuvre qui est présente dans notre quotidien, dans le domaine juridique,  les entreprises ont de la difficulté à attirer de bons candidats crédibles flexibles, ayant le désir d’apprendre et qui sont également à la recherche d’un cabinet répondant à leurs aspirations professionnelles.

Il ne faut pas oublier la nouvelle génération, ces candidats temporaires qui choisissent des types spécifiques de cabinets ainsi que les conditions qui les intéressent et même pour certains, les périodes de travail (jour, soir, week-end ou période de l’année). Par exemple, les parajuristes qui exercent en litige, immobilier ou droit du travail apportent un soutien aux avocats.

Le travail temporaire d’un parajuriste ne vise pas uniquement les surplus de travail, mais il inclut également les remplacements de congés de maladie, de courte ou longue durée, congés de maternité, etc. … C’est pareillement  une opportunité de mettre à l’essai des candidats pendant une période déterminée, de les évaluer pour ensuite leur offrir des postes permanents.

Au Québec, plusieurs agences offrent le service d’embauche temporaire. Comme cabinet, vous devez vous informer sur ces recrues afin de vous assurer que les candidats ont bien été rencontrés, que l’agence ait fait les références professionnelles et fait passer les tests de base relatifs au poste en question. Afin de ne pas obtenir un échec et/ou une perte de temps et d’argent considérable. Plusieurs cabinets ont compris qu’offrir à ces employés des conditions équivalentes à celles de leur organisation et des conditions compétitives sur le marché de l’emploi, attire de meilleurs candidats, diminue le taux de roulement et augmente la fiabilité de ces employés.

 

Le travail temporaire est souvent associé à la production manufacturière, au secrétariat, à la réception, au service à la clientèle. Mais aujourd’hui, on y retrouve des professionnels, des comptables, des ingénieurs, des parajuristes, etc. La nouvelle génération aura l’opportunité d’essayer plusieurs emplois afin de faire un choix de carrière éclairé. Le phénomène du travailleur temporaire est là pour y rester.

 

Marcel Bérubé

Président – Groupe Perspective

Marie-France Doyer

Conseillère, acquisition de talents

Julie Martel

Directrice, Bureau de Montréal

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Groupe perspective © 2016 Tous droits réservés. Réalisation par Agence Idecom