DÉMYSTIFICATION DES AGENCES DE PLACEMENT

DÉMYSTIFICATION DES AGENCES DE PLACEMENT

D’emblée, il faudrait modérer le terme « agence de placement ». La plupart de celles-ci se caractérisent plus comme des « agences de recrutement ». Pourquoi une telle différenciation? Parce que le terme recrutement est plus approprié au travail des conseillers. Ils sont là pour deux volets. Premièrement, aider le client, c’est-à-dire l’entreprise, à trouver les bons candidats pour leurs postes vacants. Deuxièmement, à aiguiller le candidat en recherche d’emploi. Le travail du recruteur est d’aider les candidats et de les associer aux postes qu’ils ont de disponibles, mais ils ne sont pas là pour faire la recherche d’emploi à la place du candidat. Celui-ci doit demeurer proactif dans sa recherche et c’est cette recette (proactivité et présence dans les agences de placement) qui est gagnante pour celui-ci! Nous sommes là pour conseiller l’entreprise cliente, mais il ne faut pas oublier que c’est elle qui prendra les décisions, autant pour le choix du candidat que pour les conditions de travail offertes.

La fameuse question de la « cote sur le salaire » des candidats

Bien que plusieurs croient que les agences prélèvent un pourcentage sur le salaire des employés, cette pratique n’est pas appliquée et même illégale dans certains pays. L’agence de placement est payée par l’entreprise cliente. Cela peut se faire de deux manières.

  • Pour les postes permanents, l’entreprise cliente paie un montant fixe à l’agence et engage directement le candidat.
  • Pour les postes temporaires (quelques jours, semaines ou mois, mais ayant une fin prévue), l’agence est la personne qui engage l’employé et le paie. C’est le principe de l’embauche temporaire : l’entreprise cliente n’a pas à se soucier des payes, des vacances, des charges liées au salaire, des frais de gestion, des situations de CSST, etc.; tout cela est du ressort de l’agence. Ainsi, le temps de travail de l’agence varie selon que l’employé est embauché pour une semaine, ou pour quelques mois. Elle se base donc sur le temps travaillé de l’employé comme référence afin d’établir ses honoraires à l’entreprise cliente. Mais jamais elle ne prend une partie du salaire de l’employé.

Pour les taux de salaires, il revient à l’entreprise cliente de les décider. Si celle-ci désire payer son employé 14$ de l’heure, l’employé aura dans ses poches à la fin de la semaine, 14$ pour ses heures travaillées (moins les impôts bien sûr

Les autres (fausses) croyances

  • Les candidats proposés par les firmes ne sont pas des candidats de qualité.

Les agences ont toutes sortes de candidats, des étudiants fraîchement sortis des bancs de l’école aux professionnels de 30 ans d’expérience, en passant par les gens sans scolarisation ayant une expérience sur le terrain ou aux post-doctorants. Le marché du travail étant en constante évolution, certains candidats ne savent juste plus comment chercher, d’autres veulent mettre toutes les chances de leur côté et d’autres ont malheureusement perdu leur emploi qu’ils occupaient depuis plusieurs années et sont perdus sur le marché actuel .

  • Les firmes proposent des candidats sans les avoir rencontrés et sans vérifier leurs références.

L’agence rencontrera toujours les candidats au moins une fois et fera les références d’emplois. Elle doit vous présenter à une entreprise, alors comment peut-elle le faire sans vous rencontrer? D’ailleurs, l’agence ne sera payée par l’entreprise cliente que si celle-ci engage le candidat. Il est donc à son avantage de bien vous connaître.

  • Les firmes ont des tonnes de candidats qui sont prêts à être référés chez leurs clients tous les jours.

Il est vrai que les agences disposent de vastes banques de candidatures, mais justement, ce sont des « banques » de candidatures ; l’agence doit donc effectuer un tri afin de sélectionner le candidat qui est disponible, qui souhaite les mêmes conditions d’emploi proposées par l’entreprise cliente et qui recherche ce type d’entreprise.   Par exemple, s’il y a 1 000 candidats dans une banque de réceptionnistes, le ciblage pourrait éventuellement prendre du temps.

  • Les firmes ne proposent que des emplois temporaires et de moindre qualité.

Les agences, selon leurs spécialisations, peuvent proposer des emplois autant permanents que temporaires. Les emplois temporaires ne sont pas négatifs, au contraire. (voir autre article ici : Les bienfaits de l’emploi temporaire)

  • Si on obtient un poste temporaire, on doit rester dans l’agence pour toujours.

Aucune agence ne vous retiendra de force chez elle, comme n’importe quelle entreprise. À la fin d’un contrat, si vous désirez aller voir ailleurs, prendre des vacances, changer de domaine ou avoir un emploi permanent, personne ne vous en empêchera. Tant que vous tenez vos obligations et que vous ne quittez pas en plein milieu d’un contrat, vous pourrez toujours revenir vers l’agence quand cela vous conviendra.

Ariane D.Gingras, Adjointe aux ressources humaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Groupe perspective © 2016 Tous droits réservés. Réalisation par Agence Idecom